Partir

Partir…. Le plus difficile, ce n’est pas le fait de désirer vivre ailleurs, c’est de partir et quitter la vie que l’on a déjà pour en construire une différente.

Il m’arrive souvent de me poser la question de savoir qui je souhaite devenir et quelque soit le jour, mon humeur, le contexte, j’en arrive toujours à la même conclusion : je veux que ma vie soit un voyage qui me permette de découvrir sans cesse de nouvelles choses, d’apprendre à sortir de ma zone de confort pour enrichir mes expériences et d’apprécier chaque instant que la vie m’offre.

Partir signifie pour beaucoup abandonner sa vie, sa famille, ses amis…
Pour moi, partir représente avant tout l’aventure, la découverte !

Le voyage pour moi, ce n’est pas arriver, c’est partir. C’est l’imprévu de la prochaine escale, c’est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c’est demain, éternellement demain – Roland Dorgelès

Dans le cadre de mes études, j’ai eu l’opportunité de déménager tous les 6 mois au cours de ces 3 dernières années. J’ai ainsi pu vivre à Lyon, dans le nord de l’Espagne, à Reims, à Paris et bientôt, à Santiago du Chili. Cela représente beaucoup de concessions, parfois des moments difficiles et de la nostalgie mais surtout, et c’est le plus important : des rencontres, des découvertes, et toujours de l’émerveillement ! Grâce à toutes ces nouvelles aventures, j’ai beaucoup évolué et je crois vraiment que cela me rend meilleure. Quand on est amené à déménager ou à voyager régulièrement, cela demande énormément d’implication et de proactivité, parce qu’il n’est jamais facile de s’intégrer dans une nouvelle ville, un nouvel environnement de travail ou d’études, ou au sein d’un groupe de personnes que l’on ne connait pas. Il faut donc apprendre à écouter les autres, à être curieux et évidemment, apprendre à s’ouvrir aux autres cultures, à des modes de vie différents du nôtre.

Découvrir le monde, c’est apprendre à vivre en prenant conscience de ce qui nous entoure, des richesses que nous offre cette Terre, apprendre à recevoir et à partager, à se satisfaire des choses simples de la vie. Et c’est pour toutes ces raisons, que j’aime autant partir. Finalement, le proverbe le dit très bien : Il faut partir pour mieux revenir.

Albane

(Photo prise en 2015 pendant l’ascension du Tozal de Guara en Espagne)

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :